Utiliser internet au travail favoriserait la productivité

Utiliser internet au travail favoriserait la productivité

http://jarrycafe.com/wp-content/uploads/2009/04/internetaubureau111.jpg

Décidément, l’idée préconçue que si on utilise internet au bureau, on travaillerait moins vient de se faire tordre le coup par une étude Australienne.

Utiliser internet pour le plaisir sur son lieu de travail aide à accroitre la concentration des employés, explique l’auteur de l’étude, Brent Coker.

« De courtes et discrètes pauses, comme un petit tour sur internet, permettent à l’esprit de se reposer, donc de favoriser la concentration lors d’une journée de travail, et au final, d’accroître la productivité. »

70% des 300 salariés interrogés utilisent internet au bureau pour des raisons personnelles. Parmi les activités les plus courantes figurent la recherche d’informations commerciales, la consultation de sites d’informations, les jeux en ligne et le visionnage de vidéos sur YouTube.

Bien sûr, cela fonctionne seulement si vous faites de petites pauses sur le web. Pour les personnes les plus « addict », la baisse de productivité est constatée.

Le Licenciement pour faute et usage d’internet au bureau : est-ce possible ?

En principe non, à partir du moment où il n’est pas constaté (à l’aide d’un système de surveillance) d’abus d’utilisation d’Internet au travail. la CNIL (comité nationale de l’informatique et des libertés) a invité les entreprises à tolérer l’utilisation d’internet à des fins personnelles, tant que cette utilisation reste raisonnable.

Un salarié a bien perdu son emploi pour abus d’utilisation d’internet (40h en 1 mois, soit 2h par jour). Il a été licencié pour faute grave, car son activité ne nécessitait pas plus de quelques minutes de connexion par jour. De plus, il avait effacé son historique, ce qui a conduit la justice à penser qu’il cachait quelque chose à son employeur.

Pour conclure

Nous sommes maintenant dans une société de l’information et de la communication. Les employeurs doivent comprendre que l’utilisation d’internet au travail (de façon modéré) n’est pas incompatible avec les tâches à effectuer par l’employé. Dans certains cas, cela peut être même bénéfique. L’employé reste connecté à son réseau et peut communiquer plus rapidement avec. Depuis plusieurs années, une société du nom de BlueKiwi* développe des solutions de réseaux sociaux d’entreprise. Tous simplement car cela accroit la productivité. « Plus on partage l’information, mieux on travaille« .

*Bluekiwi est l’un des fleurons des entreprises de la nouvelle économie en France
Rédigé par: francis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *