TEDxPointeàPitre : l’effet papillon

TEDxPointeàPitre : l’effet papillon

le 1er TEDx en Guadeloupe avait lieu le 10 novembre 2015 à l’Université des Antilles à Pointe à Pitre.

Depuis quelques années les conférences TEDx fleurissent partout dans le monde. Une conférence TEDx c’est un évènement particulier fait de plusieurs mini conférences de 18 minutes maximum sur des sujets divers et variés. Objectif de l’exercice : diffuser des idées qui valent la peine d’être propagées.

Le thème de ce 1er TEDxPointeàPitre était donc tout trouvé : « L’effet Papillon »

Au programme 8 intervenants, des auteurs, des chercheurs et des artistes et des spécialistes. On a senti dans chaque intervention, l’envie des speakers de transmettre quelque chose de fort au public.

Les speakers (par ordre d’apparition)

Magalie Pigeon

« Savez-vous comment des millions de Caribéens vont transformer le monde ? »

Le premier talk montre la couleur, Magalie Pigeon donne le ton de ce 1er TEDx avec talent en nous parlant du groupe Kassav’ et comment ce groupe a conquis le monde avec un son nouveau. Elle nous parle d’audace, d’entreprenariat et d’envie de bousculer les choses.

M’Baireh Lisette

« La crise : un effet papillon ? »

M’Baireh Lisette est un expert en gestion de crise, il nous fait nous interroger sur notre comportement face à l’imprévu. « Si votre maison brûle … et que tout le monde est sain et sauf … que faites vous ? » Comment réagir face à la crise. L’intervention de M’Baireh nous permet de réfléchir sur notre propre comportement quand survient l’imprévu dans la vie.

David Couvin

David Couvin est un chercheur en Bio Informatique, il a créé avec une équipe de l’institut Pasteur la plus grande base de données mondiale sur la Tuberculose. Malgré qu’en Guadeloupe la Tuberculose ne soit quasiment pas présente, il contribue à changer la vie de millions de malade dans le monde. Une intervention forte et touchante pour tous dans la salle.

Carel Pedre

« les réseaux sociaux en temps de crise ou l’émergence d’un citoyen 2.0 »

Carel est un journaliste radio et TV très populaire en Haïti. Pendant le tremblement de terre de janvier 2010 qui a fait plus de 220 000 morts à Port au Prince, il est partagé entre le besoin d’être auprès des siens et aider la population d’Haïti avec ce qu’il sait faire de mieux : communiquer. Il raconte avec beaucoup d’humilité comment avec ses amis ils ont connectés les gens entre eux pour passer des nouvelles et même sauver des vies en alertant les secours internationaux quand des personnes étaient encore sous les décombres des bâtiments effondrés. Un témoignage très fort.

Thierry Malo

« Ecrire en langue dominée »

Au retour de la pause, c’est Thierry Malo, aussi connu sous le nom de Ti’Malo quand il slam ou écrit. Thierry apporte beaucoup d’énergie et d’humour à ce talk pour mieux souligner un problème de la langue régionale en Guadeloupe qui est le manque cruel de littérature en créole. « La diversité de la langue est nécessaire pour la pluralité du monde ». Encore une intervention d’une très grande qualité

Léna Blou

« Bigidi : une parole de l’être »

Léna Blou est une danseuse et chorégraphe guadeloupéenne qui a passé 15 ans à étudier chaque mouvement de la danse Gwo’Ka. Elle a construit une philosophie de vie et une technique de danse le Techni’ka. Je trébuche, mais je ne tombe pas. Elle explique que le déséquilibre apparent du danseur de lewoz qui sur le dernier pas reprend son équilibre, lui permet d’avancer malgré les difficultés de la vie. Léna Blou vient de nous délivrer un message essentiel : « Bigidi men pa tonbé »

Gustave Parking

« L’improvisation pour tous »

Gustave Parking a parcouru le monde pour ses spectacles. Gustave vit depuis plusieurs années en Guadeloupe, pour lui le paradis sur terre. Il nous délivre ses techniques originales d’improvisation et nous explique comment il a mis en place des ateliers d’improvisation dans la prison de Basse Terre. Son intervention est pleine d’humour mais aussi de moment de réflexion sur notre comportement vis à vis des autres et la maîtrise de nos émotions.

Henry Joseph

« Soyons tous locavores »

Le Dr Henry Joseph clos ce 1er TEDxPointeàPitre par un cri (au sens propre et figuré) pour sauver les générations futures. L’intervention est très appréciée, Henry Joseph nous explique que 80% de notre nourriture est importée en bateau (qui consomme du pétrole et qui contribue au réchauffement climatique) … en gros si le bateau ne rentre pas (au port) c’est là que nous serons tous sauvé. La solution : la biodiversité de la Guadeloupe, désigné Réserve de Biosphère par l’UNESCO en 1992. Un cri comme une urgence à consommer local.

En Conclusion

Une première édition de TEDxPointeàPitre d’une grande qualité de l’avis de toutes les personnes présentes. Des intervenants qui avaient envie de donner le meilleur d’eux-même et une équipe organisatrice qui a su être discrète et efficace. Si vous y ajoutez des partenaires qui ont répondu présent pour cet évènement, la Guadeloupe a encore montré qu’elle était capable de produire du contenu de qualité … vivement l’an prochain.

Rédigé par: francis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *