Les premiers effets de la greve se font ressentir en Guadeloupe

Les premiers effets de la greve se font ressentir en Guadeloupe

Ce n’est un secret pour personne, mais la Guadeloupe, après avoir chanté, dansé, défilé et manifesté dans la rue, va se réveiller dans un véritable champ de bataille économique. La crise + la grève = autant de raison pour les patrons de licencier à tour de bras. Et ne soyons pas dupe, l’UGTG ou plus largement le LKP ne pourra rien faire contre ça !! Le mécanisme est enclenché déjà depuis plusieurs jours, c’est trop tard, des entreprises vont fermer ou licencier, c’est comme ça.

Étrangement, on commence à percevoir ce phénomène chez ceux qui n’ont pas fait grève, mais qui pour des raisons que tout le monde comprend ici, ne pouvaient pas se rendre à leur bureau ou alors ne pouvait tout simplement pas travailler dans cette situation de blocage économique de l’île. Les premiers touchés vont être les commerciaux qui pour la plupart sont payés à la commission et qui font rentrer l’argent dans les caisses des entreprises. Les entreprises qui licencieront leurs commerciaux vont tenter de le faire à moindre frais car derrière, elles le savent bien, l’argent ne rentrera plus !!

Un peu partout, on entend parler de crispation entre les non-grévistes et leurs patrons. Les non grévistes font ce qu’ils peuvent pour travailler dans des conditions normales, les patrons n’ont plus d’argent dans les caisses et ne peuvent plus  payer. D’où le surgissement d’un nouveau conflit social … il y a fort à parier que les avocats prud’hommiaux vont avoir beaucoup de travail dans les mois qui viennent (au moins un secteur qui ne va pas connaître la crise).

Autre point de tension, le réglement des factures par les entreprises. L’ensemble des entreprises qui vont déposer le bilan, ne pourront régler leurs factures et vont donc affaiblir d’autres sociétés qui étaient limite au niveau trésorie.

Bref, nous ne sommes qu’au début d’un processus qui devrait s’accélérer au début du mois de mars, on comptera les morts au mois juin. Tenez bon.

http://jarrycafe.com/wp-content/uploads/2009/02/9782708130173fs111.gif

Rédigé par: francis

There are 6 comments for this article
  1. Sylvain at 19 h 39 min

    Nous entrepreneurs étions déjà les créanciers des autres entreprises Guadeloupéennes, maintenant je vais devoir chercher un bon cabinet de recouvrement.

  2. Sylvain at 19 h 39 min

    Nous entrepreneurs étions déjà les créanciers des autres entreprises Guadeloupéennes, maintenant je vais devoir chercher un bon cabinet de recouvrement.

  3. Steph at 18 h 52 min

    Si quelqu’un arrive a faire comprendre à la population qu’un kilo de tomate a 2€ coûte finalement moins cher quand on touche le Smic qu’un kilo de tomate a 1€ quand on touche le RMI, alors il aura mérité le prix nobel d’économie.

    Ca sera toujours une première étape en attendant de leur faire comprendre que le patronat n’imprime pas lui même ses billets de banque le jour de la paie.

    Et oubliez pas la pétition : http://guadeloupe-lkp.webou.net/index.php?petition=2

  4. Steph at 18 h 52 min

    Si quelqu’un arrive a faire comprendre à la population qu’un kilo de tomate a 2€ coûte finalement moins cher quand on touche le Smic qu’un kilo de tomate a 1€ quand on touche le RMI, alors il aura mérité le prix nobel d’économie.

    Ca sera toujours une première étape en attendant de leur faire comprendre que le patronat n’imprime pas lui même ses billets de banque le jour de la paie.

    Et oubliez pas la pétition : http://guadeloupe-lkp.webou.net/index.php?petition=2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *